Visas pour le Japon : le guide complet

Ce guide retrace l’ensemble des visas à votre disposition pour partir vivre, travailler ou séjourner au Japon ainsi que les procédures à mettre en oeuvre

Évolution de la population étrangère au Japon

Parmi tous les changements que la société japonaise a connu pendant l’ère Heisei, aucun n’a été aussi important que le déclin rapide de la population du pays. La récession démographique a provoqué de telles difficultés économiques que le gouvernement a été contraint d’accélérer son processus d’intégration de travailleurs étrangers.

Selon les données du gouvernement, le nombre de résidents non-japonais en juin 2018 était de plus de 2,6 millions, le plus élevé jamais enregistré. Ce chiffre est plus de 2,5 fois supérieur à ce qu’il était il y a 30 ans, au début de l’ère Heisei.

Évolution de la population de travailleurs étrangers au japon

Évolution de la population de travailleurs étrangers au japon
(Crédits : Ministère de la justice japonais)

La carte ci-après montre la proportion de résidents non japonais par municipalité. En 1995, les zones les plus peuplées étaient concentrées dans des zones métropolitaines telles que Tokyo, Osaka et Nagoya. Mais peu à peu, les résidents étrangers ont commencé à s’installer dans les zones rurales. La carte comprend les résidents étrangers avec des visas valables plus de trois mois.

Il y a 30 ans, les Coréens constituaient le plus important groupe de nationalité étrangère au Japon. Ils ont toutefois diminué, alors que les populations chinoise, vietnamienne, philippine et brésilienne sont en hausse.

Évolution de la proportion de résidents non japonais

Évolution de la proportion de résidents non japonais entre 1989 et 2018

Quel visa pour partir au Japon ?

Le cadre général étant posé, nous allons exposer de façon détaillée l’ensemble des visas qui vous permettent d’effectuer un séjour, voire de carrément partir vivre au au Japon comme Manu. À vous d’identifier celui qui vous convient le mieux en fonction de votre profile, de vos attentes et de vos projets.

Déterminez avant tout dans quel but vous souhaitez partir au Japon, éventuellement le statut sous lequel vous souhaitez vous y rendre (touriste, journaliste, enseignant, étudiant, artiste,…) et la durée du séjour.

Si vous souhaitez partir au Japon pour un court séjour (inférieur à 3 mois), la procédure à suivre est relativement simple et standard. Par contre, pour partir vivre au Japon sur une longue période (supérieure à 3 mois), il vous faudra faire une demande préalable de « Certificate of Eligibility », puis déposer votre dossier accompagné d’un ensemble de documents.

Enfin, en dehors de ce cadre général, il existe un ensemble de cas particuliers : visa vacances-travail, Japan Society for the Promotion of Science (JSPS), bourses du gouvernement japonais (MEXT), programme JET, villa Kujoyama, Rotary Youth Exchange et visa de long séjour pour le tourisme et les loisirs. On ne sait jamais, n’hésitez pas à parcourir ces différentes opportunités.

Plan à suivre pour votre séjour au Japon

Faut-il un visa pour partir au Japon moins de 90 jours ?
Quels sont les cas de dispense de visa ?
Documents nécessaires

Quel visa pour partir au Japon plus de 90 jours ?
Avant tout, faire la demande du « Certificate Of Eligibility »
Quels sont les documents à fournir pour obtenir le CoE ?
Suivre l’état d’avancement de votre demande de CoE
Une fois le CoE en poche, la procédure de demande de visa commence
Quels sont les documents à présenter pour effectuer la demande de visa ?
Pour aller un peu plus loin

Quels autres visas pour partir vivre au Japon ?
Le programme vacances travail
La Japan Society for the Promotion of Science (JSPS)
Les bourses du gouvernement japonais (MEXT)
Le programme JET
La Villa Kujoyama
Le « Rotary Youth Exchange » du Rotary Club
Visa de long séjour pour le tourisme et les loisirs

Faut-il un visa pour partir au Japon moins de 90 jours ?

Quels sont les cas de dispense de visa ?

Les ressortissants français peuvent séjourner au Japon pour une durée inférieure à 90 jours sans pour autant avoir besoin d’un visa. Cette dispense de visa de séjour concerne tout aussi bien :

  • les voyages touristiques
  • les transits
  • vos visites à la famille et aux amis
  • des voyages d’affaires (négociations, études de marché, rencontres professionnelles etc)
  • d’éventuels stages non rémunérés (mais pouvant être indemnisés)
  • les voyages d’études ou scolaires
  • les visite-inspections
  • vos participations à des colloques ou conférences
  • les tournages de reportages journalistiques destinés à être diffusé en France
  • les concours amateurs
  • le passage d’examens d’entrée à l’université
  • des démarches à effectuer en vue d’un mariage au Japon
  • les séjours pour raison médicale

Documents nécessaires

Pour autant, lors de votre entrée sur le territoire japonais, il vous faudra présenter :

  1. un passeport en cours de validité (donc valide à la date de votre sortie du Japon),
  2. un billet de sortie du Japon (donc pas forcément un retour en France).

Quel visa pour partir au Japon plus de 90 jours ?

Avant tout, faire la demande du « Certificate Of Eligibility »

Pour tout motif de séjour supérieur à 90 jours, chaque ressortissant étranger doit obtenir au préalable un « Certificate of Eligibility » (CoE) qui est une procédure totalement gratuite. La demande de CoE doit être adressée à l’un des Bureaux de l’Immigration Japonaise (sous tutelle du Ministère de la Justice) qui se trouvent ….. au Japon.

Dans la grande majorité des cas, c’est l’entité d’accueil au Japon qui déposera votre demande de CoE. Il peut donc s’agir de votre employeur au Japon, de l’école qui vous délivrera les cours, d’un membre de votre famille se trouvant sur place, de l’organisateur de l’événement auquel vous participerez au Japon (concerts, spectacles, défilés…), etc….

Certificate of eligibility

Exemple de “Certificate of Eligibility”
(Crédits : Rising Daikon)

Afin d’aider l’entité accueillante, vous pouvez lui adresser la liste des Bureaux de l’immigration japonaise. Vos interlocuteurs au Japon pourront alors s’adresser au bureau le plus proche.

Sachez qu’il n’existe pas d’antenne du Bureau de l’Immigration en France, donc en théorie rien ne vous empêche de vous rendre vous-même au Japon pour effectuer les démarches nécessaires directement sur place.

Attention ! À compter d’avril 2019, l’immigration japonaise refuse désormais les demandes de visa étudiant déposées par les touristes. Il est donc impératif de faire la demande depuis l’étranger en suivant le calendrier des rentrées.

Plein de choses en préparation en ce moment sur le Japon
(Guides, Articles, Formations).

Je te préviens quand c'est prêt ?

Quels sont les documents à fournir pour obtenir le CoE ?

Le cadre d’obtention du CoE étant posé, passons maintenant aux documents à fournir lors de cette procédure. En principe, ces documents ne vous seront pas restitués. En conséquence, si vous soumettez des originaux, notifiez clairement que vous souhaitez qu’ils vous soient restitués lorsque vous soumettrez votre demande de certificat.

  1. Le formulaire de demande de CoE

    Le formulaire que vous devez remplir va dépendre de la nature de votre séjour au Japon. Pour cela, voici listés l’intégralité des motifs de séjour avec pour chacun le formulaire à utiliser. À vous d’identifier le motif de votre séjour et de télécharger le formulaire idoine.

  2. La lettre de garantie

    C’est l’entité accueillante qui soit remplir et signer ce courrier d’une page. Très simple à faire, vous trouverez le modèle à suivre ici.

  3. Une photo d’identité

    Votre photo, de format 4cm x 3cm, doit dater de moins de trois mois. Globalement, les critères à suivre sont les mêmes que pour un passeport en France par exemple.

  4. Une enveloppe de courrier retour

    Sur cette enveloppe, vous devez mentionner l’adresse de l’entité accueillante (donc au Japon uniquement). Du point de vue pratique, nous conseillons qu’elle soit de format A5 et pré-timbrée pour un montant de 392 Yen. Cette enveloppe sera utilisée pour envoyer le CoE une fois la procédure administrative terminée.

  5. Documents justificatifs

    Il s’agit des documents venant en soutien de votre demande de CoE. Ils doivent permettre de valider le statut sous lequel vous présentez votre demande de CoE (cf. 1). La liste des documents à fournir selon votre statut est disponible ici.

  6. Statut légal de votre mandataire

    Dans la majorité des cas, vous vous ferez représenter sur place, notamment par l’entité accueillante. Dans ce cas, il faudra également fournir un document prouvant le statut légal de la personne effectuant la démarche à votre place.

Suivre l’état d’avancement de votre demande de CoE

Voilà ! Vous savez maintenant comment constituer votre demande de « Certificate of Eligibility » et où l’adresser. Sachez que globalement le délai d’obtention indicatif du CoE se situe entre 1 et 3 mois. Donc n’hésitez pas à relancer le bureau en charge de votre dossier au bout de 2 mois sans nouvelles.

Bureau immigration Japon

Les bureaux de l’immigration attendent près de 345 000 nouveaux travailleurs étrangers sur 5 ans
(Crédits : realestate.co.jp)

Plus généralement, si vous avez des questions relatives au processus de demande du CoE, vous pouvez au choix contacter l’un des bureaux listés précédemment par téléphone ou bien leur envoyer un mail en anglais (ou mieux : en japonais) à l’adresse suivante : info-tokyo@i.moj.go.jp

Attention ! Cette demande de certificat n’est que la toute première étape de vos démarches car vous devez ensuite faire une demande de visa. Une fois votre certificat délivré, sachez que vous ne disposez que de 3 mois pour effectuer cette demande de visa ET entrer au Japon. Donc, ne tardez pas et démarrez votre procédure de demande de visa dès que possible !

Décrocher un job en arrivant au Japon ?

Je vous aide avec ce guide :
21 jobs à temps-partiel pour expatriés au Japon

Pour chaque job, sont indiqués :

  • - en quoi consiste le poste
  • - les sites où candidater
  • - la rémunération

Avec un seul objectif : l'expatriation !

L’enregistrement n'a pas pu être sauvegardée. réessayez svp.
Merci de ta confiance. C'est envoyé dans ta boîte mail !

Une fois le CoE en poche, la procédure de demande de visa commence

Le « Certificate of Eligibility » vous permet de présenter une demande de visa et ceci, quelle que soit sa nature :

  • Partir travailler au Japon (expatriation, VIE, VIA, mannequinat, concerts, spectacles, compétitions sportives professionnelles, enseignement, courses automobiles, professorat, woofing, au pair…)
  • Rapprochement familial (époux ou enfant de japonais, accompagnement de conjoint, de parent(s),…)
  • Études
  • Stage diplômant (rémunéré ou non, faiblement (type J) ou fortement (type U) indemnisés
  • Activités culturelles
  • Tout autre motif de long séjour

La toute première étape pour faire votre demande de visa consiste à aller à la représentation du Japon la plus proche de chez vous.

Attention ! Il faut obligatoirement vous y rendre en personne.

Pour information, l’ambassade du Japon se situe à Paris, des consulats généraux sont à Strasbourg et Marseille mais vous pouvez tout aussi bien vous rendre au Bureau consulaire de Lyon. Généralement, la procédure de demande de visa ne prend pas plus d’une semaine.

Nous suivre surFacebook
Nous suivre surTwitter

Quels sont les documents à présenter pour effectuer la demande de visa ?

De même qu’il vous a fallu préparer un certain nombre de documents pour obtenir votre CoE, l’ambassade du Japon à laquelle vous vous adresserez vous en demandera également. Mais rassurez-vous, ils sont bien plus simples à établir :

  1. Formulaire de demande de visa

    Le formulaire vous permettant d’appuyer votre demande est unique et téléchargeable ici. Pour vous accompagner dans cette démarche, vous trouverez ci-joint un formulaire d’aide en français permettant de vous guider pour chacun des champs à remplir.

  2. Une photo d’identité

    Votre photo, de format 35mm x 45mm, doit dater de moins de six mois. Celle-ci doit répondre aux mêmes critères que pour un passeport français.

  3. Un passeport en cours de validité

    Accompagné d’une photocopie de la page d’identité.

  4. L’original du « Certificate of Eligibility »

    Selon la procédure établie plus haut.

  5. Règlement des frais de visa en espèces

    Le coût du visa varie selon que vous choisirez un visa à entrée simple (24 €) ou à entrées multiples (48 €).

Comment effectuer le dépôt de sa demande de visa ?

Vous devez impérativement déposer votre demande de visa auprès du service consulaire ou consulat général dont dépend votre département de résidence, autrement dit l’adresse inscrite sur votre passeport (voir le découpage ici). À défaut de quoi, l’Ambassade refusera votre demande. Par ailleurs, comme indiqué précédemment, la présence physique du demandeur de visa lors du dépôt de la demande est obligatoire.

Dans le cas où votre passeport indiquerait une ancienne adresse dépendant d’une autre circonscription que celle où vous vivez au moment du dépôt de votre demande, il vous faudra fournir un justificatif à votre nom : quittance de loyer ou taxe d’habitation pour les personnes résidant en France, certificat d’enregistrement au Registre des Français établis hors de France pour les personnes résidant à l’étranger.

Comment effectuer le retrait du visa ?

Lors du dépôt du dossier de demande de visa, les services de l’ambassade vous remettent un ticket.

Ticket de retrait du visa

Exemple de ticket de retrait pour un visa
(Crédits : Ambassade du Japon en France)

C’est ce ticket qui vous indique le jour à partir duquel vous pouvez retirer votre visa. Puis rendez-vous à l’Ambassade à compter du jour mentionné avec votre ticket original. Le retrait du visa se fait généralement dans l’après-midi.

Mais si vous ne pouvez pas vous déplacer, une tierce personne peut effectuer le retrait à votre place. Elle devra apporter le ticket de retrait original ainsi que le règlement des frais de visa.

Par contre, il n’est pas possible de vous faire envoyer votre passeport par courrier postal. En effet, l’Ambassade délivre uniquement le visa sur place.

Pour aller un peu plus loin

Notez que la question du visa à entrée simple ou à entrées multiples ne se pose pas pour un visa de travail et plus globalement pour les longs séjours (plus de 90 jours). En effet, ces visas sont nécessairement à entrée simple puisque vous obtenez à votre arrivée au Japon une carte de résident qui vous permet de quitter temporairement le Japon autant de fois que vous le souhaitez pendant votre séjour.

Seuls les autres visas sont concernés par cette question. Dans ce cas, il vous faudra a minima prouver cette situation en fournissant les billets d’avion montrant ainsi que vous êtes dans l’obligation d’entrer plusieurs fois sur le territoire japonais.

Enfin, pour clôturer ce chapitre dédié aux formalités de visa, il est à noter que pour certains cas particuliers, les ambassades japonaises conseillent fortement de prendre contact avec elles en amont. Il s’agit notamment des cas suivants :

  • ensemble d’artistes appartenant à un même groupe
  • demandeur ayant au moins un parent japonais (père ou mère)
  • demandeur ayant épousé un(e) Japonais(e)
  • étudiant effectuant un stage obligatoire dans le cadre de ses études

Voici ci-dessous un récapitulatif de la procédure depuis vos premiers échnages avec l’entité accueillante jusqu’à votre entrée sur le territoire japonais.

Procédure de de mande de visa pour le Japon

Récapitulatif de la procédure de demande de visa > à 90 jours
(Crédits : FRANCE-EXPAT)

Quels autres visas pour partir vivre au Japon ?

Le programme vacances travail

Quel est l’objectif du programme vacances travail ?

Créé en 1999, ce programme doit permettre aux jeunes Français d’appréhender la culture et le style de vie du Japon. De prime abord, on retiendra la notion de visa et le terme travail mais c’est oublier un peu vite le terme « vacances ». En effet, l’objectif du visa vacances travail est de permettre à de jeunes Français, entre 18 et 30 ans, de séjourner pendant une durée de un an maximum sur le territoire japonais dans le « but d’y passer des vacances avec la possibilité d’occuper un emploi susceptible de compléter les moyens financiers dont ils disposent ».

Enseigner une langue en PVT

Une expérience de PVT enrichissante : l’enseignement d’une langue

En conséquence, il faut bien comprendre que le travail est admis à titre accessoire et ne doit être en aucun cas l’objectif principal du séjour qui reste le tourisme. Si vous prévoyez de travailler ou d’étudier plus de la moitié du temps, il est nécessaire de vous orienter vers les visas appropriés décrits ci-dessus. C’est d’ailleurs ce que nous raconte Rill qui est partie travailler au Japon il y a plusieurs années déjà.

Par ailleurs, les bénéficiaires de ce programme ne sont pas autorisés à prolonger leur séjour au Japon au-delà d’une année et ne peuvent pas non plus changer de statut au cours de leur séjour.

Quelles sont les conditions à remplir ?

Les conditions à remplir pour obtenir le visa vacances travail (« working holiday visa ») sont relativement simples :

  • Être âgé de 18 à 30 ans
  • Ne pas avoir déjà bénéficié de ce visa auparavant
  • Être en bonne santé
  • Ne pas être accompagné d’enfants
  • Se conformer aux termes de l’accord signé entre la France et le Japon (décret d’application).

Quels sont les documents à fournir ?

Voici la liste des documents nécessaires pour l’obtention d’un visa vacances travail :

  1. Le formulaire de demande de visa

    Ce formulaire est uniquement disponible en anglais. Vous devez au choix le remplir électroniquement puis l’imprimer, ou bien le remplir à la main. Vous pouvez télécharger ce formulaire sur le site du Ministère des Affaires Étrangères du Japon par exemple. Une impression recto-verso est considérée comme bienvenue mais pas indispensable. En outre, vous pouvez vous appuyer sur un modèle avec annotations en français pour le remplir.

  2. Une photo d’identité

    Votre photo, de format 35mm x 45mm, doit dater de moins de six mois et être collée sur votre formulaire. Celle-ci doit répondre aux mêmes critères que pour un passeport français. Ne pas tenir compte des dimensions de la photographie précisées sur le formulaire.

  3. Un passeport en cours de validité

    Accompagné d’une photocopie de la page d’identité

  4. Un justificatif financier (et sa photocopie)

    Il peut s’agir au choix :

    a) d’un relevé de compte courant ou compte épargne d’un montant de 4500 € minimum
    b) d’un relevé de compte courant ou compte épargne d’un montant de 3100 € minimum + votre billet d’avion aller-retour d’une durée de 6 mois minimum avec un retour modifiable (le montant des frais de modification doit apparaître sur le billet) + une copie du relevé de compte sur lequel figure l’achat du billet d’avion.

    La validité de tous ces documents ne doit pas excéder un mois au jour du dépôt de la demande.

  5. Une lettre d’intérêt

    Cette lettre, à rédiger en anglais (préférable) ou en français (accepté), doit détailler les origines de votre intérêt pour le Japon.

  6. Une lettre présentant votre projet

    Cette lettre, à rédiger en anglais (préférable) ou en français (accepté), doit présenter le détail de vos activités (lieux de visite, études, emploi…) et le budget (dépenses et revenus) alloué à chacune de ces activités. Cette lettre doit se baser sur ce modèle mais peut s’étendre à plusieurs pages.

  7. Un curriculum vitae

    À rédiger en anglais (préférable) ou en français (accepté). Aucun modèle n’est imposé.

  8. Un certificat médical

    Ce document doit attester de la bonne santé du demandeur. L’original du certificat doit être présenté. Il ne doit pas excéder 1 mois au jour du dépôt de la demande.

Comment effectuer le dépôt de sa demande de visa vacances travail ?

Vous devez impérativement déposer votre demande de visa vacances travail auprès du service consulaire ou consulat général dont dépend votre département de résidence, autrement dit l’adresse inscrite sur votre passeport (voir le découpage ici). À défaut de quoi, l’Ambassade refusera votre demande. Par ailleurs, la présence physique du demandeur de visa lors du dépôt de la demande est obligatoire.

Dans le cas où votre passeport indiquerait une ancienne adresse dépendant d’une autre circonscription que celle où vous vivez au moment du dépôt de votre demande, il vous faudra fournir un justificatif à votre nom : quittance de loyer ou taxe d’habitation pour les personnes résidant en France, certificat d’enregistrement au Registre des Français établis hors de France pour les personnes résidant à l’étranger.

Par ailleurs, aucun frais n’est associé à cette procédure de visa.

Comment effectuer le retrait du visa ?

Lors du dépôt du dossier de demande de visa, les services de l’ambassade vous remettent un ticket. C’est ce ticket qui vous indique le jour à partir duquel vous pouvez retirer votre visa. Puis rendez-vous à l’Ambassade à compter du jour mentionné avec votre ticket original. Le retrait du visa se fait généralement dans l’après-midi.

Mais si vous ne pouvez pas vous déplacer, une tierce personne peut effectuer le retrait à votre place. Elle devra apporter le ticket de retrait original ainsi que le règlement des frais de visa. Par contre, il n’est pas possible de vous faire envoyer votre passeport par courrier postal. En effet, l’Ambassade délivre uniquement le visa sur place.

La Japan Society for the Promotion of Science (JSPS)

Qu’est-ce que la JSPS ?

Avant d’aller plus loin, sachez qu’il faut exercer le métier de chercheur pour prétendre à ce type de visa. En effet, la Japan Society for the Promotion of Science est une institution administrative indépendante qui délivre des bourses pour des séjours de recherche au Japon. C’est dans ce cadre uniquement que les visas de type JSPS peuvent être délivrés. Pour plus d’informations sur ces bourses, je vous invite à vous rendre sur le site du CNRS qui explique très clairement les possibilités offertes.

Japan Society for the Promotion of Science

Les bourses JSPS pour des séjours de recherche au Japon
(Crédits : Japan Society for the Promotion of Science)

Il existe également Sciencescope qui est une association d’étudiants et chercheurs francophones au Japon. Sur leur site web, vous trouverez des informations pratiques pour venir étudier au Japon, obtenir des financements pour vos études, trouver des offres d’emplois et suivre les actualités en lien avec la science et la recherche.

Quels sont les documents à fournir ?

Voici la liste des documents à fournir pour obtenir un visa délivré dans le cadre d’une bourse de la JSPS :

  1. Le formulaire de demande de visa

    Ce formulaire est uniquement disponible en anglais. Vous devez au choix le remplir électroniquement puis l’imprimer, ou bien le remplir à la main. Vous pouvez télécharger ce formulaire sur le site du Ministère des Affaires Étrangères du Japon par exemple. Une impression recto-verso est considérée comme bienvenue mais pas indispensable. En outre, vous pouvez vous appuyer sur un modèle avec annotations en français pour le remplir.

  2. Une photo d’identité

    Votre photo, de format 35mm x 45mm, doit dater de moins de six mois et être collée sur votre formulaire. Celle-ci doit répondre aux mêmes critères que pour un passeport français. Ne pas tenir compte des dimensions de la photographie précisées sur le formulaire.

  3. Un passeport en cours de validité

    Accompagné d’une photocopie de la page d’identité

  4. Documents originaux envoyés par la JSPS

    Il s’agit des documents suivants:

    Award letter (accompagné d’une photocopie)
    Certificate of Financial Support (accompagné d’une photocopie)

  5. Le « Certificate of Eligibility » OU BIEN le CV du demandeur + son dernier diplôme

    Dans les deux cas, fournir une photocipie des documents. Pour ce qui concerne l’obtention d’un Certificate of Eligibility, voir la procédure qui lui est associée dans la partie dédiée aux visas de longs séjours.

Comment effectuer le dépôt de sa demande de visa JSPS ?

Vous devez impérativement déposer votre demande de visa JSPS auprès du service consulaire ou consulat général dont dépend votre département de résidence, autrement dit l’adresse inscrite sur votre passeport (voir le découpage ici). À défaut de quoi, l’Ambassade refusera votre demande. Par ailleurs, la présence physique du demandeur de visa lors du dépôt de la demande est obligatoire.

Par ailleurs, aucun frais n’est associé à cette procédure de visa.

Comment effectuer le retrait du visa ?

Lors du dépôt du dossier de demande de visa, les services de l’ambassade vous remettent un ticket. C’est ce ticket qui vous indique le jour à partir duquel vous pouvez retirer votre visa. Puis rendez-vous à l’Ambassade à compter du jour mentionné avec votre ticket original. Le retrait du visa se fait généralement dans l’après-midi.

Mais si vous ne pouvez pas vous déplacer, une tierce personne peut effectuer le retrait à votre place. Elle devra apporter le ticket de retrait original ainsi que le règlement des frais de visa. Par contre, il n’est pas possible de vous faire envoyer votre passeport par courrier postal. En effet, l’Ambassade délivre uniquement le visa sur place.

Les bourses du gouvernement japonais (MEXT)

Des bourses pour aller étudier au Japon ?

Le Ministère de l’Éducation, de la Culture, des Sports, de la Science et de la Technologie (MEXT) offre des bourses aux étudiants étrangers qui ont pour projet d’étudier dans des universités japonaises. Au total, il existe six différentes bourses proposées par le gouvernement japonais (Monbukagakusho).

Research student (Bourses de recherche) : pour des études du 2e ou 3e cycle de tout domaine universitaire au Japon souhaitant effectuer une activité de recherche dans une université japonaise.

Teacher training student (Bourses de formation des enseignants) : pour les enseignants d’écoles primaires, collèges ou de formation des enseignements, afin de faire de la recherche sur l’enseignement scolaire au Japon.

Undergraduate students (Bourses d’études universitaires) : pour les titulaires du baccalauréat (ou diplôme équivalent) souhaitant accéder à des études du 1er cycle de tout domaine universitaire au Japon.

Bourses MEXT

Les bourses MEXT financent vos études dans les universités japonaises
(Crédits : Schoolynk)

Japanese studies student (Bourses d’études japonaises) : pour les étudiants du 1er cycle se spécialisant déjà en langue et/ou culture japonaise.

College of technology student (Bourses d’études technologiques) : pour les titulaires du baccalauréat (ou diplôme équivalent) souhaitant accéder à une formation d’Ingénieur au Japon.

Special training college student (Bourses de formation professionnelle) : pour les titulaires du baccalauréat (ou diplôme équivalent) souhaitant accéder à une formation professionnelle au Japon.

Chaque année, des appels à candidatures sont ouverts au public admissible. Mais chaque bourse ayant ses propres critères d’admissibilité, il faut bien se renseigner au préalable sur les conditions propres à chacune d’elles (âge, formation, nationalité,…). La référence en la matière est le site Study in Japan Comprehensive Guide édité par le Ministère des Affaires Étrangères japonais.

Par ailleurs, l’ambassade du Japon en France propose un récapitulatif complet de la procédure de dépôt des candidatures sur leur site web.

Quels sont les documents à fournir ?

Voici la liste des documents à fournir pour obtenir un visa spécifique aux bourses MEXT :

  1. Le formulaire de demande de visa

    Ce formulaire est uniquement disponible en anglais. Vous devez au choix le remplir électroniquement puis l’imprimer, ou bien le remplir à la main. Vous pouvez télécharger ce formulaire sur le site du Ministère des Affaires Étrangères du Japon par exemple. Une impression recto-verso est considérée comme bienvenue mais pas indispensable. En outre, vous pouvez vous appuyer sur un modèle avec annotations en français pour le remplir.

  2. Une photo d’identité

    Votre photo, de format 35mm x 45mm, doit dater de moins de six mois et être collée sur votre formulaire. Celle-ci doit répondre aux mêmes critères que pour un passeport français. Ne pas tenir compte des dimensions de la photographie précisées sur le formulaire.

  3. Un passeport en cours de validité

    Accompagné d’une photocopie de la page d’identité

  4. En option, lettre de recommandation

    Au choix:

    – Sur recommandation de l’ambassade du Japon : la copie de la lettre, éditée par le service culturel de notre Ambassade, vous annonçant l’octroie de la bourse.
    – Sur recommandation d’une université japonaise : l’original et la copie de la lettre, éditée par l’université, vous annonçant l’octroie de la bourse.

    N’oubliez pas d’ajouter une photocopie quelle que soit l’option choisie.

Comment effectuer le dépôt de sa demande de visa MEXT ?

Vous devez impérativement déposer votre demande de visa auprès du service consulaire ou consulat général dont dépend votre département de résidence, autrement dit l’adresse inscrite sur votre passeport (voir le découpage ici). À défaut de quoi, l’Ambassade refusera votre demande. Par ailleurs, la présence physique du demandeur de visa lors du dépôt de la demande est obligatoire.

Par ailleurs, aucun frais n’est associé à cette procédure de visa.

Comment effectuer le retrait du visa ?

Lors du dépôt du dossier de demande de visa, les services de l’ambassade vous remettent un ticket. C’est ce ticket qui vous indique le jour à partir duquel vous pouvez retirer votre visa. Puis rendez-vous à l’Ambassade à compter du jour mentionné avec votre ticket original. Le retrait du visa se fait généralement dans l’après-midi.

Mais si vous ne pouvez pas vous déplacer, une tierce personne peut effectuer le retrait à votre place. Elle devra apporter le ticket de retrait original ainsi que le règlement des frais de visa. Par contre, il n’est pas possible de vous faire envoyer votre passeport par courrier postal. En effet, l’Ambassade délivre uniquement le visa sur place.

Le programme JET

Qu’est-ce que le programme JET ?

Le Programme JET (ou Japan Exchange and Teaching Programm) est mené en partenariat entre les collectivités locales du Japon d’une part, et les Ministères japonais des Affaires étrangères, de l’Éducation (MEXT), des Affaires intérieures et des Communications, ainsi que le CLAIR (Council of Local Authorities for International Relations). Il est à noter que le CLAIR dispose d’une représentation en France grâce au CLAIR Paris.

Programme JET

Programme JET : promouvoir la compréhension mutuelle entre le Japon et la France
(Crédits : Ambassade du Japon en Nouvelle-Zélande)

Ce programme a pour objectif de promouvoir la compréhension mutuelle entre le Japon et la France. Il permet notamment d’inviter des jeunes de pays étrangers en tant que coordinateurs pour les échanges internationaux au sein des collectivités locales japonaises. Mais également dans des établissements scolaires (écoles primaires, les collèges et les lycées) en tant qu’assistants de langues afin de compléter la formation en langues étrangères des élèves japonais.

Le candidat aura à choisir son secteur d’activité parmi :

  • Assistant Language Teacher (ALT) : employé(e) en charge de l’enseignement linguistique
  • Coordinator for International Relations (CIR) : employé(e) en charge des activités internationales
  • Sports Exchange Advisor (SEA): employé(e) en charge des échanges internationaux au travers d’activités sportives

Enfin, sachez que chaque année, en mars, est organisé le à destination des anciens participants au programme et des étudiants en fin de cursus. Au programme, des exposants dont de nombreux recruteurs, ainsi que des conférences sur les questions d’empli, de visa, etc… Pour plus d’informations, rendez-vous sur leur site web.

Toutes les informations sur les postes ouverts, le calendrier à respecter et les documents à envoyer se trouvent sur la page consacrée au JET par l’ambassade du Japon en France.

Quels sont les documents à fournir ?

Voici la liste des documents à fournir pour obtenir un visa délivré dans le cadre du programme JET :

  1. Le formulaire de demande de visa

    Ce formulaire est uniquement disponible en anglais. Vous devez au choix le remplir électroniquement puis l’imprimer, ou bien le remplir à la main. Vous pouvez télécharger ce formulaire sur le site du Ministère des Affaires Étrangères du Japon par exemple. Une impression recto-verso est considérée comme bienvenue mais pas indispensable. En outre, vous pouvez vous appuyer sur un modèle avec annotations en français pour le remplir.

  2. Une photo d’identité

    Votre photo, de format 35mm x 45mm, doit dater de moins de six mois et être collée sur votre formulaire. Celle-ci doit répondre aux mêmes critères que pour un passeport français. Ne pas tenir compte des dimensions de la photographie précisées sur le formulaire.

  3. Un passeport en cours de validité

    Accompagné d’une photocopie de la page d’identité

  4. Lettre du service culturel de l’ambassade

    Il s’agit du courrier vous annonçant votre sélection au Programme JET

Comment effectuer le dépôt de sa demande de visa JET ?

Vous devez impérativement déposer votre demande de visa auprès du service consulaire ou consulat général dont dépend votre département de résidence, autrement dit l’adresse inscrite sur votre passeport (voir le découpage ici). À défaut de quoi, l’Ambassade refusera votre demande. Par ailleurs, la présence physique du demandeur de visa lors du dépôt de la demande est obligatoire.

Comment effectuer le retrait du visa ?

Lors du dépôt du dossier de demande de visa, les services de l’ambassade vous remettent un ticket. C’est ce ticket qui vous indique le jour à partir duquel vous pouvez retirer votre visa. Puis rendez-vous à l’Ambassade à compter du jour mentionné avec votre ticket original. Le retrait du visa se fait généralement dans l’après-midi.

Mais si vous ne pouvez pas vous déplacer, une tierce personne peut effectuer le retrait à votre place. Elle devra apporter le ticket de retrait original ainsi que le règlement des frais de visa. Par contre, il n’est pas possible de vous faire envoyer votre passeport par courrier postal. En effet, l’Ambassade délivre uniquement le visa sur place.

La Villa Kujoyama

Qu’est-ce que la Villa Kujoyama ?

Villa Kujoyama

Villa Kujoyama : l’art français s’exporte au Japon
(Crédits : Page Facebook Villa Kujoyama)

La Villa Kujoyama est l’un des cinq établissements qui constituent l’Institut français du Japon.

Créée en 1992, elle accueille en résidence des artistes et de créateurs français. Avec la Villa Médicis (Rome) et la Casa de Velasquez (Madrid), elle est l’un des plus prestigieux programmes de résidence français à l’étranger, et la seule en Asie.

La Villa Kujoyama développe un programme d’excellence à destination des artistes qui souhaitent développer un projet en lien avec le Japon.

Les champs les plus variés de la création sont concernés : Architecture, Design,  Graphisme, Danse, Arts plastiques, Métiers d’art, Productions digitales, Photographie, Arts de la rue, cirque, marionnettes, Gastronomie, Cinéma, Mode, parfum, Littérature, …

Environ 20 lauréats sont sélectionnés chaque année. Les périodes de résidences des lauréats vont généralement de 2 à 6 mois mais peuvent parfois s’étendre jusqu’à 12 mois.

Quels sont les documents à fournir ?

Voici la liste des documents à fournir pour obtenir un visa délivré dans le cadre du programme de la Villa Kujoyama :

  1. Le formulaire de demande de visa

    Ce formulaire est uniquement disponible en anglais. Vous devez au choix le remplir électroniquement puis l’imprimer, ou bien le remplir à la main. Vous pouvez télécharger ce formulaire sur le site du Ministère des Affaires Étrangères du Japon par exemple. Une impression recto-verso est considérée comme bienvenue mais pas indispensable. En outre, vous pouvez vous appuyer sur un modèle avec annotations en français pour le remplir.

  2. Une photo d’identité

    Votre photo, de format 35mm x 45mm, doit dater de moins de six mois et être collée sur votre formulaire. Celle-ci doit répondre aux mêmes critères que pour un passeport français. Ne pas tenir compte des dimensions de la photographie précisées sur le formulaire.

  3. Un passeport en cours de validité

    Accompagné d’une photocopie de la page d’identité.

  4. L’original de la lettre envoyée par l’Institut Français au Japon

    Cette lettre doit obligatoirement comporter le sceau officiel des autorités françaises et préciser les dates de séjour du lauréat.

  5. Curriculum vitae du Lauréat

    Aucun modèle spécifique n’est à suivre.

  6. Original du dernier diplôme du Lauréat

    Accompagné d’une photocopie.

Comment effectuer le dépôt de sa demande de visa ?

Vous devez impérativement déposer votre demande de visa JSPS auprès du service consulaire ou consulat général dont dépend votre département de résidence, autrement dit l’adresse inscrite sur votre passeport (voir le découpage ici). À défaut de quoi, l’Ambassade refusera votre demande. Par ailleurs, la présence physique du demandeur de visa lors du dépôt de la demande est obligatoire.

Aucune information disponible sur les frais de visa.

Comment effectuer le retrait du visa ?

Lors du dépôt du dossier de demande de visa, les services de l’ambassade vous remettent un ticket. C’est ce ticket qui vous indique le jour à partir duquel vous pouvez retirer votre visa. Puis rendez-vous à l’Ambassade à compter du jour mentionné avec votre ticket original. Le retrait du visa se fait généralement dans l’après-midi.

Mais si vous ne pouvez pas vous déplacer, une tierce personne peut effectuer le retrait à votre place. Elle devra apporter le ticket de retrait original ainsi que le règlement des frais de visa. Par contre, il n’est pas possible de vous faire envoyer votre passeport par courrier postal. En effet, l’Ambassade délivre uniquement le visa sur place.

Le “Rotary Youth Exchange” du Rotary Club

Qu’est-ce que le Rotary Youth Exchange ?

La fondation du réseau des “Rotary Clubs” organise un programme d’échange de jeunes, le “Rotary Youth Exchange” (RYE), à travers une centaine de pays dans le monde. Ce programme s’adresse aux jeunes âgés entre 15 et 19 ans dans le but de leur faire découvrir une nouvelle culture et d’apprendre une langue étrangère.

Rotary Youth Exchange

Le programme “Rotary Youth Exchange” permet aux jeunes de découvrir le Japon

Le “Rotary Youth Exchange” s’articule autour de deux types d’échanges :

  • L’échange durant une année scolaire au cours de laquelle les participants poursuivent leur scolarité à l’étranger et se retrouvent en immersion dans plusieurs familles d’accueil successives
  • L’échange de courte durée sur une période de quelques jours à trois mois au cours de laquelle les jeunes participent à des camps, des excursions, des séjours chez l’habitant.,…

Pour plus d’informations, rendez-vous sur la page dédiée au RYE sur le site web du Rotary Club.

Quels sont les documents à fournir ?

Voici la liste des documents à fournir pour obtenir un visa délivré dans le cadre du programme “Rotary Youth Exchange” :

  1. Le formulaire de demande de visa

    Ce formulaire est uniquement disponible en anglais. Vous devez au choix le remplir électroniquement puis l’imprimer, ou bien le remplir à la main. Vous pouvez télécharger ce formulaire sur le site du Ministère des Affaires Étrangères du Japon par exemple. Une impression recto-verso est considérée comme bienvenue mais pas indispensable. En outre, vous pouvez vous appuyer sur un modèle avec annotations en français pour le remplir.

  2. Une photo d’identité

    Votre photo, de format 35mm x 45mm, doit dater de moins de six mois et être collée sur votre formulaire. Celle-ci doit répondre aux mêmes critères que pour un passeport français. Ne pas tenir compte des dimensions de la photographie précisées sur le formulaire.

  3. Un passeport en cours de validité

    Accompagné d’une photocopie de la page d’identité.

  4. L’original du “Hosting Guarantee for Rotary Exchange Students

    Il s’agit du formulaire d’engagement rempli lors de la candidature au programme.

  5. L’original du “Certificate of Admission

    Ce document est délivré par le Rotary Club.

  6. L’original des “Guarantee form” sections E et F

    Ces documents sont une partie constitutive de votre dossier Rotary.

  7. Personnal Information Section A

    À imprimer directement depuis votre dossier Rotary.

Comment effectuer le dépôt de sa demande de visa ?

Vous devez impérativement déposer votre demande de visa auprès du service consulaire ou consulat général dont dépend votre département de résidence, autrement dit l’adresse inscrite sur votre passeport (voir le découpage ici). À défaut de quoi, l’Ambassade refusera votre demande. Par ailleurs, la présence physique du demandeur de visa lors du dépôt de la demande est obligatoire.

Les frais s’élèvent à 23€ pour un visa à entrée simple et à 46€ pour un visa à entrées multiples. le règlement des frais de visa s’effectue en espèces uniquement au moment du retrait du visa.

Comment effectuer le retrait du visa ?

Lors du dépôt du dossier de demande de visa, les services de l’ambassade vous remettent un ticket. C’est ce ticket qui vous indique le jour à partir duquel vous pouvez retirer votre visa. Puis rendez-vous à l’Ambassade à compter du jour mentionné avec votre ticket original. Le retrait du visa se fait généralement dans l’après-midi.

Mais si vous ne pouvez pas vous déplacer, une tierce personne peut effectuer le retrait à votre place. Elle devra apporter le ticket de retrait original ainsi que le règlement des frais de visa. Par contre, il n’est pas possible de vous faire envoyer votre passeport par courrier postal. En effet, l’Ambassade délivre uniquement le visa sur place.

Visa de long séjour pour le tourisme et les loisirs

Qu’est-ce que le Visa de long séjour pour le tourisme et les loisirs ?

Ce visa est destiné aux personnes souhaitant visiter le pays du soleil levant à des fins purement touristiques et/ou récréatives. Il est délivré pour une durée de 6 mois renouvelable une fois maximum dès lors que la prolongation de la durée de leur séjour est demandée au bureau régional de l’immigration (Ministère de la Justice) avant son expiration.

Visa de long séjour pour le tourisme et les loisirs

Profitez des splendeurs du Japon durant 6 mois grâce au visa adapté
(Crédits : Pixabay)

Sont éligibles les citoyens français ainsi que les ressortissants de 67 autres pays ayant plus de 18 ans et disposant de plus de 30 millions de yen (environ 250 000 €) sur leur compte en banque. Ces ressources financières peuvent être détenues par une seule personne ou bien par un couple marié.

Dans le cas d’un couple, les conjoints devront résider aux mêmes endroits et voyager ensemble. Dans le cas contraire, le demandeur et son conjoint devront détenir des économies équivalentes à 60 millions de yen au total. Il est à noter que les enfants ne sont pas éligibles à ce visa et ne peuvent donc accompagner leurs parents.

Les visas doivent être obtenus avant votre arrivée au Japon.

Quels sont les documents à fournir ?

Voici la liste des documents à fournir pour obtenir un Visa de long séjour pour le tourisme et les loisirs :

  1. Le formulaire de demande de visa

    Ce formulaire est uniquement disponible en anglais. Vous devez au choix le remplir électroniquement puis l’imprimer, ou bien le remplir à la main. Vous pouvez télécharger ce formulaire sur le site du Ministère des Affaires Étrangères du Japon par exemple. Une impression recto-verso est considérée comme bienvenue mais pas indispensable. En outre, vous pouvez vous appuyer sur un modèle avec annotations en français pour le remplir.

  2. Une photo d’identité

    Votre photo, de format 35mm x 45mm, doit dater de moins de six mois et être collée sur votre formulaire. Celle-ci doit répondre aux mêmes critères que pour un passeport français. Ne pas tenir compte des dimensions de la photographie précisées sur le formulaire.

  3. Un passeport en cours de validité

    Accompagné d’une photocopie de la page d’identité.

  4. Le « Certificate of Eligibility » (et sa photocopie)

    À défaut du CoE, fournir l’ensemble des documents suivants :

    a) le programme de votre séjour
    b) votre livret de banque afin de prouver que vous détenez plus de 30 M Yens et indiquant la liste des dépôts et transferts des 6 derniers mois
    c) un document prouvant que vous disposez d’une assurance médicale durant votre séjour couvrant notamment le décès, les blessures et la maladie.

  5. Attestation de travail ou de résidence”

    Fournir un document prouvant que vous résidez ou que vous travaillez légalement dans le pays depuis lequel vous faîtes votre demande de visa.

  6. Un certificat de mariage

    Ce document est à fournir dans le cas où vous faîtes une demande en tant que couple marié.

Comment effectuer le dépôt de sa demande de visa ?

Vous devez impérativement déposer votre demande de visa auprès du service consulaire ou consulat général dont dépend votre département de résidence, autrement dit l’adresse inscrite sur votre passeport (voir le découpage ici). À défaut de quoi, l’Ambassade refusera votre demande. Par ailleurs, la présence physique du demandeur de visa lors du dépôt de la demande est obligatoire.

Aucune information disponible sur les frais de visa.

Comment effectuer le retrait du visa ?

Lors du dépôt du dossier de demande de visa, les services de l’ambassade vous remettent un ticket. C’est ce ticket qui vous indique le jour à partir duquel vous pouvez retirer votre visa. Puis rendez-vous à l’Ambassade à compter du jour mentionné avec votre ticket original. Le retrait du visa se fait généralement dans l’après-midi.

Mais si vous ne pouvez pas vous déplacer, une tierce personne peut effectuer le retrait à votre place. Elle devra apporter le ticket de retrait original ainsi que le règlement des frais de visa. Par contre, il n’est pas possible de vous faire envoyer votre passeport par courrier postal. En effet, l’Ambassade délivre uniquement le visa sur place.

Voilà ! Nous en avons terminé. Que ce soit un visa de tourisme, un visa de travail ou un visa d’étudiant, vous savez comment vous y prendre pour obtenir un visa en règle.

N’hésitez pas à poser vos questions, laisser un commentaire et noter cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

2 + 5 =