Les visas « specified skilled worker » pour le Japon

Des besoins en main d’œuvre dans 14 secteurs cibles Le Japon emploie actuellement entre 1,3 et 1,5 million d’étrangers grâce à des visas de travail, soit 2% des effectifs du pays. Mais ce niveau est insuffisant au vu des besoins futurs du Japon en main d’œuvre, notamment qualifiée. Voilà pourquoi le gouvernement japonais a promulgué une nouvelle loi d’immigration. Il espère ainsi attirer 345 000 travailleurs étrangers sur une période de cinq ans dans des secteurs particulièrement en manque de main d’œuvre. En avril 2019, le gouvernement japonais a donc mis…

LIRE LA SUITE

Partir travailler en Chine par Cid

Avec 65 millions d’emplois créés sur les 5 dernières années, le marché de l’emploi en Chine reste dynamique. Attirés par la croissance de la seconde puissance économique mondiale et des salaires chaque année en hausse, les Français en Chine se font de plus en plus nombreux. Mais malgré tout, la concurrence est rude pour les occidentaux et la barrière de la langue pas forcément simple à surmonter. Attirée par la culture chinoise, Cid est partie à la conquête de la muraille de Chine et nous retrace son parcours professionnel. Aller…

LIRE LA SUITE

Partir vivre au Brésil par Lili Plume

Je te propose de sortir de chez toi, de traverser la rue, t’installer sur la plage ensoleillée et commander une caïpirinha. Autour de toi, certains jouent au foot, d’autres s’entraînent à la capoeira pendant que leurs amis préparent le churrasco, un barbecue où tout le monde est le bienvenu. Bienvenue au Brésil, pays résolument optimiste, où les sourires courent les rues, où la gastronomie est aussi vaste que le territoire et où l’esthétique du corps répond à un seul critère : le tien. Pour toutes ces raisons, Lili Plume a choisi de…

LIRE LA SUITE

Partir travailler au Koweït par Liz

Le Koweït, aussi appelé le pays aux 9 îles, a assis sa croissance sur une économie de rente grâce à la manne pétrolière. L’économie du Koweït n’en reste pas moins ouverte avec 60% de la population active composée de ressortissants étrangers. Parmi eux, les Français occupant plus particulièrement les postes de management. Mais bien que le Koweït reste intéressant pour les jeunes diplômés désireux de partir travailler à l’étranger, il reste difficile d’y décrocher un emploi même pour les candidats bien qualifiés. Comment accéder au marché du travail koweïtien ? Faut-il trouver l’entreprise…

LIRE LA SUITE

Partir travailler au Canada par Marine

Au Canada, l’embellie généralisée de l’économie semble ne jamais devoir s’arrêter. En effet, le pays bénéficie d’un heureux mélange de conditions favorables : une demande intérieure robuste, un marché de l’immobilier performant et des exportations relativement fortes. Avec un taux de chômage à 5,8 % et du fait du vieillissement de la population, le Canada reste ainsi une destination à privilégier pour les ressortissants français souhaitant travailler à l’étranger. Néanmoins, certaines questions demeurent : Aller au Canada, oui, mais dans quelle région s’installer ? Parler anglais est-il indispensable pour travailler au Canada ? Comment trouver un…

LIRE LA SUITE

Partir travailler en Australie par Thomas

Avec un taux de chômage à 5,7 % et 30 % des offres d’emplois non pourvues, l’Australie reste un territoire attractif pour les expatriés français maîtrisant l’anglais. Considérés comme travailleurs et dotés d’une bonne formation, les Français jouissent d’ailleurs d’une bonne réputation. Et grâce à sa croissance annuelle qui ne faiblit pas depuis 25 ans, des habitants à fort pouvoir d’achat et la proximité du marché asiatique, l’Australie accueille toujours aussi favorablement les expatriés sur son territoire. Thomas, expatrié depuis trois ans, partage avec nous sa vie en Australie et bien plus…

LIRE LA SUITE

Partir travailler au Japon par Rill

Avec un taux de chômage aux alentours de 2,4% et un ratio de 159 offres pour 100 demandes en janvier 2018,au Japon, le marché du travail ne s’est jamais aussi bien porté depuis l’éclatement de la bulle économique dans les années 90. Afin de faire face à la pénurie de main-d’œuvre, engendrée notamment par le vieillissement rapide de la population, le Japon a du alléger son système de délivrance des visas dans le but d’accueillir davantage de travailleurs étrangers qualifiés. Parmi les Français au Japon, Rill, expatriée depuis 8…

LIRE LA SUITE

Partir travailler en Italie par Kinoette

Le marché de l’emploi en Italie est l’un des plus touchés par le chômage en Europe. Mais que l’on ne s’y trompe pas, les opportunités pour les expatriés existent bel et bien. En effet, l’Italie a la plus faible part d’habitants dotés d’une éducation supérieure dans l’UE. Avec de solides qualifications professionnelles, de nombreux secteurs offrent de réelles opportunités pour un travailleur étranger. En particulier l’ingénierie, les métiers de bouche, l’enseignement, le secrétariat, l’informatique, le commerce, le contrôle de gestion, la comptabilité, l’assistance clientèle, le tourisme et la grande…

LIRE LA SUITE

Partir travailler en Inde par IndianSamourai

L’inde occupe aujourd’hui le 8ème rang parmi les grandes puissances économiques mondiales et se positionne comme la troisième économie d’Asie. Le pays possède désormais une industrie de pointe en pleine mutation dans les secteurs de l’informatique, du nucléaire et de l’industrie spatiale. Par ailleurs, son marché du travail est ouvert aux expatriés. De nombreuses entreprises étrangères s’installent en Inde, attirées par la taille de son marché et son dynamisme économique. IndianSamourai s’y est installée il y a 12 ans maintenant. Arrivée un peu par hasard, elle avait mis le cap…

LIRE LA SUITE

Partir travailler aux USA par Zoé

Malgré un taux de chômage à 4 %, il n’est pas évident pour un étranger d’obtenir un job aux États-Unis. Même s’il s’agit du pays le plus riche au monde, les personnes en recherche d’emplois simples et donc peu rémunérés restent nombreuses. Et pour ceux qui souhaitent tenter leur chance, le problème n’est pas tant de trouver un job que d’obtenir un visa leur permettant de travailler. Dans ces conditions : Comment un expatrié français peut-il espérer travailler aux USA ? A quels visas peut-on prétendre en tant qu’expatrié français ? Où trouver des offres…

LIRE LA SUITE